La fête de la religion ou la religion de la fête

Europe de l'Ouest : 12ème siècle. Depuis bientôt trois siècles, le répertoire d'hymnes grégoriens est à peu près fixé et se transmet de génération en génération par une tradition orale qui maintient le plus exactement possible l'état de mélodies déjà anciennes. Pourtant, cette tradition qui se veut « conservatrice » de la parole de Dieu subit quelques changements (principalement dans l'ornementation des cadences).

C'est cette liberté par rapport à un texte inamovible, celui de l'éternité de Dieu, qui va amener l'envie de chanter à plusieurs voix, de proposer des ornementations de plus en plus variées d'un même texte... C'est donc une musique vivante et très libre malgré tous les carcans dans lesquels elle semble enserrée.

C'est cette liberté, cette variété que notre ensemble va tenter de vous faire partager à travers un programme dont la problématique tournera autour de la fête, religieuse ou profane, de la vie comme de la mort ou de l'éternité...

Concerts à venir - Concerts passés

9 décembre 2004
Auditorium de la faculté de lettres de Montpellier
 
25 septembre 2004
Saint Laurent de Mûre
dans le cadre du Festival « Musica Divina »

Programme proposé :

  • « Exaltabo te Domine » : graduel du troisième mode
  • « Ecce quod Natura » : carol anglais religieux
  • « Premier Fragment » : danse instrumentale française du manuscrit de Roy
  • « Tod'ome deve dar loor » Cantiga 230 : Alfonso X el Sabio
  • « Nus chanter mais le mien » : Plainte funèbre de Jehan Erars
  • « In pro » : estampie italienne du manuscript additionnel 29987 de Londres
  • « Muito valvera mais » Cantiga 30 : Alfonso X el Sabio
  • « Amours que vous ai meffait » Jehan de L'escurel
  • « O sponsa Dei Electa » Worceser
  • « Alleluia nativitas » Magister Perotinus (version instrumentale)
  • « Benedicamus Domino » extrait du Mns de Florence
  • « Benedicamus » Anonyme 14ème italien
  • Véronique Bourin, chant
  • Victor Aragon et Birgit Goris, vièles
  • Florent Marie, luth médiéval
  • Angélique Mauillon, harpe gothique
  • Marine Sablonnière et Benoît Toïgo, flûtes